Étude de cas : Les facteurs d’accroissement du risque liés aux motivations de déplacements.





Rappel pour les candidats au CCS 2 roues :

Cette épreuve fait partie intégrante de l'entretien technique auprès du jury.

Il a lieu après avoir effectué la pédagogie sur le plateau et la pédagogie en circulation .

Le candidats disposent de 20 mn de préparation . Ils devront présenter une étude de cas, présenter la façon dont ils feraient une action de formation ou de sensibilisation auprès du public visé et de la durée allouée à cette action.

Structure de l'entretien technique auprès du jury . Durée totale: 1 heure 

Phase 1: Préparation du candidat, il prépare la synthèse de ses prestations en plateau et en circulation, point forts, et points à améliorer. Il prépare aussi le plan de l'action pour l'étude de cas tirée au sort .Durée 20 mn

Phase 2 : Le candidat expose ses points forts et points à améliorer , aimais que son étude de cas. Durée 20 mn

Phase 3 : Le jury questionne le candidat sur certains aspects des leçons en plateau et/ou en circulation, et revient sur l'étude de cas. Durée 20 mn


Un sujet tiré au sort est à choisir parmi une banque de 10 études de cas .

Ceci est le plan de l'action avec les méthodes, outils et la durée de recommandation pour cette action. Ce plan n'est qu'une suggestion dans la marche à suivre pour le bon fonctionnement d'une action de ce genre. S'agissant d'une action de formation

Il ne faut pas oublier les phases de présentation et d'évaluation du niveau du groupe qui vont de 15 mn à 25 mn selon la taille.



Sensibiliser les apprenants aux facteurs d’accroissement du risque lié aux motivations de déplacements.

8 à 12 personnes titulaire du permis B en formation obligatoire pour la conduite de motocyclette légère et de véhicule de la catégorie L5e pour une durée de 3 heures.



I) Présentation

Après avoir effectuer une présentation de la séance :

Effectuer une présentation croisée pour créer une proximité entre les participants.

- Identité

- métier

- Situation familiale

- type de véhicule (qu’ils ont ou voudraient avoir via la formation)

- le nombre d’année et de points sur le permis de conduire

- leur caractère au volant

- consommateur de produit psychoactif ?

- considérez-vous comme quelqu’un d’organiser (de 0 à 10)

Le fait que l’on a 3 heures d’animation nous permet de faire une présentation complète et avoir beaucoup d’élément de réponse sur leurs habitudes.

II) Schémas 

Faire 3 groupes et leur demander qu’ils fassent 3 camemberts :

- Un sur la mortalité selon les différents usagers (voiture, moto …)

- Un sur le genre (homme/femme) = ce qui représente 75%/25%

- Un sur les tranches d’âge :

0-14 ans

15-17 ans

18-24 ans

25-44 ans

45-64 ans

64-74 ans

75 et plus

Une fois avoir récolté les différents résultats sous forme de camemberts avec %, projeter la correction.

III) Débat

Débattre sur les risques liés aux motivations de déplacement.

Quelles sont les motivations les plus mortifère ?

Loisir ? Travail ? Famille ?


- Le loisir va être influencer par les influences. Est-on habitué à prendre des risques ? Avons-nous été habitué à prendre des risques ?

Faire des infractions est-il votre dose de dopamine ? Ne pas respecter les règles est-il un pied de nez à l’état ? être contre le système ?

- Le travail peut être une source de stress. A cause d’un retard peut nous amener à être en excès de

vitesse.

- La famille. Il peut nous arriver d’avoir une période familiale compliqué ? Cela peut amener à avoir le même comportement que pour le travail. L’énervement, le stress peut nous mettre sous tension, et les infractions arrivent.

Ne pas oublier que ces trois facteurs peuvent se cumuler.

Gagne-t-on réellement du temps ? Forcément, se faufiler en inter file nous fait gagner du temps par rapport aux voiture bloquées dans les embouteillages. Mais de prendre des risques à faire des infractions nous fait-il gagner énormément de temps ?

Sur l’instant T oui on gagner un peu de temps cela peut donc être un avantage. Mais en cas d’accident le facteur temps devient très long, surtout à moto ou les conséquences peuvent être grave très vite. Gagner 3 minutes pour risquer des jours d’hospitalisation….

IV) Solutions

- Être le mieux organiser possible pour avoir le moins de retard possible et ne pas être tenté de faire des excès de vitesse.

- Partir plus tôt si besoin.

- Limiter le besoin de dopamine en connaissant les possibles conséquence d’un non-respect des règles. Trouver d’autres activité qui compenserait ce besoin de dopamine. Avoir le bon comportement au bon moment.

- Ne pas négliger l’équipement. Si malgré avoir pris les précautions suffisantes et respecter les règles un accident arriver, l’équipement pourra limiter les conséquences. Dans le cas d’un non-respect des règles également.

  • White Instagram Icon

© Copyright 2020 par LEAD auto école 

Nous contacter

Adresse

3 rue Marius Hue

91370 Verrières-le-Buisson

Siret:  75395311600021